J’ai souhaité créer SAVEURS DES MONTS après 23 ans passés chez un industriel national. Fort de cette expérience, j’ai fondé la société sur des valeurs qui me sont chères comme le partage, le service

Le partage se fait avec tous ces producteurs qui m’ont ouvert leurs portes et qui me font confiance afin de vous proposer un panel de bon produits qui composeront vos paniers.

Le partage se fait également avec vous lors de la remise de vos commandes. Il est important que je puisse garder avec vous le contact, c’est pourquoi j’ai fait le choix de vous remettre directement vos commandes plutôt que de les déposer dans un magasin relais ou encore dans des chambres froides. Cet échange, même s’il reste minime, est indispensable.

Le partage c’est aussi vous faire découvrir, par mes connaissances ou mes recherches, des produits qui ne sont pas issus des Monts du Lyonnais. C’est la raison pour laquelle vous trouverez, à certaines périodes de l'année, des produits venus d’ailleurs.

Le service d'abord pour vous, puisque je livre votre commande à la sortie de votre travail. Vous n’aurez donc plus besoin d’aller chercher un drive ou d’aller courir dans plusieurs magasins pour faire vos achats.

Le service, ensuite pour les agriculteurs. En effet, avec  SAVEURS DES MONTS, c’est permettre à ces agriculteurs de mieux vendre et valoriser leurs produits. C’est aussi mieux faire connaître leur profession à travers  nos échanges.

SAVEURS DES MONTS, c’est participer au développement du circuit-court qui consiste à n’avoir qu’un intermédiaire entre le producteur et le consommateur, et donc de participer à l’économie locale.

SAVEURS DES MONTS, c’est aussi vous permettre de manger local. Pourquoi faire faire des kilomètres à des produits alimentaires alors qu’ils sont produits à proximité de chez vous.

J’espère que vous partagerez ces valeurs et que nous pourrons nous retrouver très vite sur SAVEURS DES MONTS.

                                                                                                                                                                  Jérôme.